Liste de lectures des beaux jours

Sous les arbres, sur la plage, au fond du jardin, dans le train... ce sont les compagnons les plus doux que je connaisse et les plus inspirants... voici ma liste de lectures estivales, pour se rafraichir les mirettes de beauté ou s'évader dans les profondeurs romanesques...


Actuellement si obnubilée par le travail de Pierre Bonnard qu’une obsession s’est très vite tisser dans mes lectures…


Voici le livre que j'ai le plus apprécié sur son travail :

Bonnard, peindre l'Arcadie

Il s'agit du catalogue officiel de l’exposition

« Bonnard. Peindre l’Arcadie » qui a eu lieu au musée d’Orsay en 2015

à défaut d'avoir vu cette exposition, je savoure ce livre sublime


et voici un roman de Françoise Cloarec, L'indolente, que j'ai déniché au cours de mes recherches sur l'artiste...

au sujet de la mystérieuse Marthe Bonnard, épouse et muse du peintre… pour plonger dans l’univers de l’artiste sous des angles différents.

***

Egalement, vous le savez déjà si vous êtes abonnés à ma Lettre, je suis fascinée par la peinture de Jacqueline Marval... Voici le seul ouvrage vraiment complet que j'ai pu trouver, sachant qu'un Catalogue raisonné est en cours de réalisation par le Comité JM.

En l'attendant, grâce à ce très bel ouvrage vous pourrez en découvrir plus sur cette artiste anticonformiste que j'affectionne particulièrement ! Marval, 1866-1932, François Roussier



***

Tout autre registre, l'été étant le moment le plus propice à l'inspiration, plonger dans divers domaines et univers reste un plaisir dont je me délecte les beaux jours venus !

Récent coup de cœur, Wabi-Sabi Welcome, de Julie Pointer

Un art de vivre où l'esthétique brut et authentique épousent un état d'esprit où l'on accueille un invité à passer un moment dans sa demeure dans un esprit de convivialité bien particulier. Très inspirant, il m'a donné envie de poursuivre mes lectures et recherches sur ce thème.



***

Ah Giono ! C'est l'auteur qui a le plus accompagné mes étés d'adolescente, je me souviens le lire sous les pins de Provence chez ma tante, entourée du chant des cigales, me régalant jusqu'à la dernière page. Ici, la plume superbe, il nous emmène en Italie... irrésistible !

Voyage en Italie, Jean Giono



***

Ce livre, je pourrais vous en en parler durant des heures... je le relis régulièrement depuis ma première découverte. Un véritable bijoux, inspirant à souhait, cette Circé, mi mortelle mi déesse, qui trace dans l'indépendance un chemin initiatique de plusieurs milliers d'années, vivant seule, se pliant à ses propres règles... alala, s'il fallait en emporter qu'un seul dans sa valise, ce serait celui-ci ! Circé de Madeline Miller



***

Et puis j'achève cette liste qui pourrait être autrement interminable, à défaut, la voici éclectique... sur ce poème - parce-que la poésie est essentielle à vos journées ensoleillées - qui vous donnera peut-être envie de découvrir ou relire Bertolt Brecht...




Souvenir de Marie A


C'était par un beau jour du bleu septembre, Silencieux, sous un jeune prunier, Entre mes bras comme en un rêve tendre, Je la tenais, la calme et pâle aimée. Par dessus nous, dans le beau ciel d'été, Il y avait tout là-haut un nuage, Toute blancheur, longuement je le vis, Et quand je le cherchai, il avait fui.


Depuis ce jour, beaucoup, beaucoup de mois, Avec tranquillité s'en sont allés. On a sans doute abattu les pruniers Et si tu viens à me dire: Et l'aimée ? Je répondrai: je ne me souviens pas. Bien sûr, je sais ce que tu as pensé, Mais son visage, il n'est plus rien pour moi, Ce que je sais, c'est que je l'embrassai.


Et ce baiser serait en quel oubli, Si n'avait pas été là ce nuage! Je me souviens et souviendrai de lui Toujours, de lui très blanc qui descendait. Les pruniers peut-être ont encore fleuri Et la femme en est au septième enfant, Mais ce nuage, lui, n'eut qu'un instant Et quand je le cherchai, mourait au vent.


Je vous souhaite un bel été, penchés de temps à autre sur ces trésors de papier

Fantine